Transport Officiel & liaison

Si les avions de transport tactiques comme le puissant A-400M sont le premier réflexe quand on parle d'aviation de transport militaire, ils ne sont pas les seuls. Il y a déjà les puissants ravitailleurs en vol sans lesquels beaucoup de missions seraient maintenant impossibles.

 

Ensuite, une partie du parc est réservé pour des missions à caractère officiel. Ils ne sont donc pas camouflés mais peint en blanc. Selon le modèle, c'est le président de la république ou les hautes autorités civiles et militaires qui les emploient. Même si leur capacité est limité, le rayon d'action peut permettre à certains de traverser les océans.

 

I) les appareils de liaison

 

Actuellement, chacune des 3 armées dispose de son propre parc de liaison. Il y a cependant de la rationalisation de possible vu que l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre utilise le même appareil avec 26 TBM-700 actuellement en parc.

 

Cependant, je remarques également que la Marine et l'armée de l'air utilise actuellement des EMB-121 Xingu comme avion d'entrainement. Je vais donc plutôt rationaliser à ce niveau-là en remplaçant les TBM-700 de l'armée de l'air par des multimoteurs. 

 

Un nouvel organisme à vocation interarmes sera créé avec l'Escadron de Transport 2/60 Verdun (ET 2/60) qui sera basé à Vélizy-Villacoublay au profit des État-Majors parisiens. Il regroupera les moyens de liaisons de la marine et de l'armée de l'air. En plus de la base principale de Vélizy-Villacoublay, on aurait des détachements à Lorient Lann-Bihoué (Aéronavale) et Bordeaux-Mérignac.

 

Ce sont donc une vingtaine de Beechcraft King Air 350ER qui seraient acquis pour reprendre la mission et répartis entre la marine et l'armée de l'air. Quant à l'escadrille d'avion de l'armée de terre situé à Rennes Saint-Jacques, elle remplacerait nombre pour nombre ses 8 TBM-700 par des TBM-900.

 

II) les appareils à usage gouvernemental

 

L'actuel Escadron de Transport 60 (ET 60) resterait responsable de la mise en œuvre des jets d'affaire type Falcon mais perdrait par contre l'avion présidentiel. Il resterait également basé à Vélizy-Villacoublay. 

 

Le nouvel Escadron de Transport 1/60 (ET 1/60) va donc mettre en œuvre les différents modèles de Falcon mis en œuvre par l'armée de l'air. Il semblerait que les appareils seront 5 Falcon 2000 LX et 2 Falcon 7x pour un total de 7 machines.

 

III) Transport stratégique et ravitaillement en vol

 

Le remplacement de la flotte de ravitailleur en vol est un impératif vu la situation critique de la flotte française. Les 11 C-135FR et les 3 KC-135R sont véritablement à bout de course. Il devient très difficile aux hommes du Groupe de Ravitaillement en Vol 2/91 Bretagne (GRV 2/91) de respecter le contrat opérationnel. Ils bénéficieront cependant maintenant du renfort de l'Escadron de Transport 3/60 Estérel (ET 3/60) qui opérera 4 appareils depuis la base aérienne d’Évreux. Il n'est pas encore certain si on sera sur A330-200 Ceo ou sur A330-800 Neo pour les appareils normands.

 

Sur la base normande, l'ancien parc hétéroclite (3 A310, 2 A340, 1 A330-300) de l'Escadron de Transport 3/60 Estérel (ET 3/60) sera donc remplacé par 4 appareils neufs. Il y aura en tout cas 1 appareil à usage présidentiel totalement non doté des pods de ravitaillement en vol. Également peints en blanc, les 3 autres appareils seront surtout utilisé en transport stratégique et donc les principaux utilisateurs des kits MORPHÉE-2G. Dotés de 2 pods sous voilure, ils seront également capable d'assurer des missions de ravitaillement en vol.

Toujours basé à Istres-le-tubé, le Groupe de Ravitaillement en Vol 2/91 (GRV 2/91) ne compteras plus que 9 Airbus A330 MRTT Phénix. Nettement plus gros que les anciens appareils de type C-135, ils lui permettront logiquement d'accomplir l'essentiel du contrat opérationnel en terme de ravitaillement en vol. Pour les options concernant les 9 appareils, rien n'a encore été officialisé. Il semblerait que l'on s'achemine vers une perche rigide et deux pods extérieurs. Ce qui me parait clair, c'est que tous les appareils à perche devront être basés à Istres.

 

Malgré tout, le GRV aura également le transport stratégique comme mission humanitaire. Voilà pourquoi l'un des 3 kits MORPHÉE-2G sera disponible sur la base camarguaise. C'est cependant plutôt le soutien aux unités du Sud-Est qui provoquera les missions de transport stratégique. Cela comprend également la Sécurité Civile en cas de catastrophe naturelle.