Bâtiment de Projection et de Commandement classe Mistral

les Bâtiments de Projection et de Commandement sont de véritables Porte-Hélicoptères d'Assaut appelé LHD par l'OTAN. Nettement plus gros que les TCD de classe Orage qu'ils remplacent, les deux premières unités (BPC Mistral et Tonnerre) sont commandés fin 2000. Une troisième unité (BPC Dixmude) sera rajouté en 2009.

 

Très gros, ce sont d'excellente unités dans le domaine du transport d'hélicoptères et du commandement d'une force amphibie. Mais leurs capacités amphibies sont proportionnellement bien plus limitées que sur les
TCD de classe Foudre. Et une forte escorte est nécessaire car son autoprotection est son défaut le plus visible. Même si un programme d'amélioration reste possible.


la solution la moins couteuse pour améliorer l'autoprotection serait le simple remplacement des affuts manuels par des affuts téléopérés. c'est déjà le cas avec le remplacement acté des canons de 20 mm F2 par des affuts Narwhal équivalent. on pourrait faire la même chose avec les missiles sol-air en remplaçant les SIMBAD par des SIMBAD RC. La solution intermédiaire est plus poussé avec des affuts TETRAL à la place des SIMBAD RC pour doubler la capacité missile tout en conservant les affuts Narwhal pour le 20 mm.

 

C'est une évolution plus radicale qui est proposée dans la fiche technique et l'image ci-dessus. En effet, les 2 affuts Narwhal sont carrément remplacés par des tourelles Millenium 35 mm. C'est le maximum qu'il faut envisager à mon sens si le budget et/ou la nécessité militaire le justifiait.

 

il y aurait bien des solutions beaucoup plus efficace mais elles demanderait de revoir beaucoup plus en profondeur les encorbellements prévus pour l'autodéfense. voilà pourquoi aussi il est absolument nécessaire de renforcer l'armement anti-aérien de ses frégates d'escorte.

 

Pour en revenir aux capacités amphibies, les BPC ne peuvent être utilisés à pleine charge comme l'était les TCD de classe Foudre car, malgré un parking 2,5 fois plus grand, la capacité technique est inférieure. En effet, le radier est deux fois plus petit  sans compter les logements ne permettant pas d'embarquer plus de monde. Le choix des normes civiles a ainsi plutôt été une mauvaise chose en terme de capacité amphibie même si cela a augmenté le confort et donc la capacité à faire durer la mission.

 

Bien entendu, vu qu'aucun pays jusqu'à présent n'a fait le choix du 100% LHD, je confirmes l'annulation du BPC n°4 qui avait été envisagé un temps. Et s'il n'avait tenu qu'à moi, le BPC Dixmude, n°3 de la classe, n'aurait pas été construit.

Les BPC en chiffres :

 

Type : Bâtiment de projection et de commandement (LHD pour l'OTAN) 

Pays : France 

Concepteur : DCNS - Brest / STX Saint-Nazaire 

 

Propulsion : (à vérifier) 

  • 3 diesels alternateurs principaux Wärtsilä 16 V 32 (4850 Kw) 
  • 1 diesel alternateur auxiliaire (DAA) Wärtsilä (3000 Kw)
  • 1 diesel alternateur de secours (DAS) SDMO (800 Kw)
  • 2 pods orientables + 1 propulseur d'étrave

Puissance : 20400ch

Vitesse max. : 19 nœuds

Distance franchissable : 10 800 miles à 18 nœuds, 19 800 miles à 15 nœuds

Déplacement : 21500 tonnes

Longueur : 199 m

Largeur : 32 m

Tirant d'eau : 9,5 m

Equipage : 175 hommes + 200 personnels d'état-major et 400 soldats - 60 véhicules blindés

 

Parc aérien embarqué : 16 hélicoptères stockés dans le hangar

Armement (après modernisation proposée) : 

  • 2 tourelles Millenium 35 mm
  • 2 systèmes TETRAL (4 x Mistral SATCP)

 

Unités en service : 

  • L9013 Mistral
  • L9014 Tonnerre
  • L9015 Dixmude