Porte-Avions Nucléaire classe Charles de Gaulle

Premier Porte-Avions français à propulsion nucléaire, le Charles de Gaulle est un excellent porte-avions qui a souffert de défauts au départ. c'est maintenant un superbe bâtiment qui souffre en réalité surtout d'être seul. ce qui ne permet pas de garantir une disponibilité permanente. en prime, il multiplie les missions opérationnelles et s'use donc relativement vite.

 

Pour ma part, je préconise son remplacement entre 2030 et 2040. Vu que la première IPER a eu lieu entre juillet 2007 et décembre 2008 et que la rénovation à mi-vie débutera début 2017, on peut raisonnablement envisager que la 3e IPER se déroule en 2025 voir 2026 selon l'utilisation du porte-avions. il se posera alors sérieusement la question du financement ou non d'une nouvelle IPER vers 2033-2034. pour ma part, je pense que la dépense n'est pas vraiment utile sauf retard exceptionnel du nouveau porte-avions amené à le remplacer.


Bien entendu, le groupe aérien a été modernisé pour correspondre au parc d'appareil en service en 2030. Comme il est visible, je n'est pas envisager d'y déployer de drones de combat. La question ne se poserait réellement que si le Charles de Gaulle n'est pas remplacer avant 2035.

 

Le PAN Charles de Gaulle en chiffres :

 

Chantier :              DCNS Brest
Déplacement :     42.500 t
Dimensions :       261,5 x 64,4 x 12,5
Vitesse :                27 noeuds
Autonomie :          illimité - 45 jours de vivres
Equipage :            2.000 personnes (dont 700 pour le groupe aérien)

 

armement :

  • 2 systèmes SAAM à 2 lanceurs (32 Aster 15)
  • 2 systèmes Sadral (12 missiles Mistral SATCP)
  • 4 pièces d'autodéfense (canons F2 de 20 mm ou mitrailleuses de 12,7 mm)

groupe aérien 2030 : 29 aéronefs

  • 22 Rafale M
  • 2 E-2D Advanced Hawkeye
  • 3 H-160 Pedro
  • 2 HH-101F Resco

 P.S. : ci-contre avant retrait des Super Étendard Modernisés à l'été 2016

 

Unité en service :

  • R91 Charles de Gaulle