destroyers et frégates

Si les porte-avions et les Bâtiments de Projection et de Commandement sont des navires amiraux particulièrement attirants, médiatiquement parlant, ils ne seraient rien sans leur escorte.

 

Avec 2 porte-avions et 5 navires amphibies (dont 3 BPC), il nous faut clairement un minimum de 9 navires pour la protection anti-sous-marine de la flotte. sans compter qu'un 10eme navire est nécessairement présent pour la protection des SNLE à l'entrée du goulet de Brest. En prime, il faut 4 navires anti-aériens et anti-balistique pour pouvoir assurer la protection de 4 groupes de bataille (2 amphibies et 2 aéronaval). On est donc au strict minimum à 14 unités de premier rang.

 

Ensuite, 11 frégates (5 classe Lafayette, 6 classe Floréal) qui forment, à mon sens, le second rang , sont également à remplacer. Au vu des capacités des nouveaux navires et avec un positionnement intelligent, il me semble que 9 unités seraient suffisantes.

 

Autrement dit, c'est bien de 23 destroyers et frégates que l'on a besoin. A défaut, il sera extrêmement difficile d'accomplir l'intégralité des missions. Je suis donc parti sur un tel chiffre pour calculer mon programme.