Bâtiment d'Expérimentation en Guerre des Mines (BEGM) classe Vega

Conception & dessin : © Jacques MARQUET
Conception & dessin : © Jacques MARQUET

La Force de Guerre des Mines ne servant pas qu'au nettoyage de la Zone Économique Exclusive française des vestiges des deux guerres mondiales, il est nécessaire de continuellement expérimenté de nouvelles techniques pour rester efficace face aux mines modernes encore utilisables par certains pays. 

 

C'est la mission du Bâtiment d'Expérimentation en Guerre des Mines de maintenir l'excellence française dans ce domaine. Datant de 1986, l'actuel BEGM porte le nom de Thétis. Il méritera de prendre sa retraite dans les années 2020. Je dirais même dès 2021 mais le délai risque d'être un peu court.

 

C'est donc un nouveau BEGM qui devra le remplacer. Portant le nom de Vega, il sera nettement plus grand avec un déplacement quasiment 3 fois supérieur.

 

La différence la plus flagrante sera la plate-forme hélicoptère qui facilitera les évacuation sanitaire en cas d'accident de plongée. mais sa plage arrière sera également plus vaste pour lui permettre de faire de plus amples expérimentation voir superviser des exercices via la mise à l'eau de mines factices.

 

le BEGM Vega en chiffres :

 

type : Bâtiment d'expérimentation

Pays : France

Concepteur : non déterminé

 

Longueur : 75 mètres

Largeur : 14 mètres

Tirant d'eau : 4,3 m

Déplacement : 2500 tonnes

Vitesse max. : 15 nœuds

Puissance : 3 MW

Distance franchissable : 5 000 nautiques à 13 nœuds

Équipage : 35 personnes (y compris les plongeurs démineurs et/ou les techniciens)

 

groupe aérien : plate-forme pour 1 Airbus H-160 - pas de hangar

Armement : 3 mitrailleuses de 12,7 mm

 

Unités prévues (par moi) : 1

  • A765 Vega