les Patrouilleurs Chasseurs de Mines (PCM) de classe Pégase

Dans le projet futur de chasse aux mines, il est à noter que la future taille des Corvettes de Lutte Anti-Mines ne les rends plus économiquement viable pour les missions de service public comme l'assistance à l'autorité judiciaire sur un naufrage dans les eaux territoriales.

 

Et là, l'OCEAN EAGLE 43 est clairement le navire idéal pour cela avec sa quarantaine de mètres de long pour seulement 500 tonnes. en prime, sa configuration trimaran le rendrait plus stable que les anciens Chasseurs de Mines Tripartites (CTM).

 

D'ailleurs, en dehors de quelques modifications pour permettre l'intégration de n'importe quel sonar français, il ne demande pas de grande modification. Et là, contrairement à son cousin le PSAH, la taille limitée de l'équipage n'est plus un problème.

vision de la FTI par l'auteur et le dessinateur - © Jacques MARQUET


Sa vitesse maximum de 19 nœuds permet d'envisager de l'utiliser aussi comme patrouilleur côtier. surtout qu'il ne manquerait pas d'argument avec un canon de 20 mm en affut téléopéré sur le toit de la passerelle et 2 mitrailleuses de 12,7 mm. Avec de tels arguments, on peut même envisager de positionner 2 unités en outre-mer pour y renforcer les capacités de patrouille tout en pouvant utiliser ses drones sous-marins pour des missions diverses.

 

les PCM de classe Pégase en chiffres :

 

type : patrouilleur spécialisé

Pays : France

Concepteur : CMN ?

 

Longueur : 45 mètres

Largeur : 8 mètres pour la coque centrale, 25 m au total

Tirant d'eau : 1,7 m

Déplacement : 500 tonnes

 

Vitesse max. : 19 nœuds

Puissance : 4 MW

Distance franchissable : 5 000 nautiques à 15 nœuds

Équipage : 15 personnes

Armement et équipement spécifique :

  • 1 affût NARWHAL 20mm
  • 2 mitrailleuses 12,7mm
  • 1 drone UUV

 

unités envisagés  : 7

  • M780 Pégase
  • M781 Bélier
  • M782 Verseau
  • M783 Andromède
  • M784 Balance
  • M785 Persée
  • M786 Bouvier