Patrouilleur Polaire L'Astrolabe

Comme indiqué dans l'introduction, l'ancien patrouilleur polaire Albatros avait été modifié en 1983 mais la coque datait de 1966 ! Quant au navire de ravitaillement L'Astrolabe, il datait de 1988. Il fallait envisager leur remplacement par une unique unité capable de faire les deux.

 

D'abord envisagé sous la forme du B3M, un dérivé des B2M de classe D'Entrecasteaux, c'est finalement un navire spécifique qui est commandé le 10 juin 2015 à l'issue d'un appel d'offres par le Ministère des Outre-Mer à l'entreprise Piriou. Propriété de l'administration des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises), ce navire est donc peint de couleur rouge. Cependant, il a bien sa place ici car il sera armé par un équipage de la marine nationale.


Il faut malgré tout noter qu'il sera affrété 120 jours par an par l'IPEV (Institut polaire français Paul-Émile Victor). Il s'agira durant l'été austral de contribuer au soutien logistiques des différentes bases scientifiques jusqu'en Terre Adélie et la base Dumont d'Urville. D'où une véritable certification glace lui permettant de faire face à des glaces récentes épaisse de 1,2 m en été et de 1 m en hiver pour une vitesse maximum de 5,5 nœuds.

 

Le Patrouilleur Polaire L'Astrolabe :

 

type : navire de patrouille et de ravitaillement patrouille et service public en zone arctique 

Pays : France

Concepteur : Piriou

 

Longueur : 72 mètres

Largeur : 16 mètres

Tirant d'eau : 5,30 mn

Déplacement : 4300 tonnes

 

Vitesse max. : 14 nœuds

Puissance : 4 moteurs de propulsion de 1,6 MW chacun

Rayon d'action : environ 10.000 nautiques à 12 nœuds

Logement : 60 membres d'équipages & passagers

capacité aéronautique : capacité d'acceuil pour 1 hélicoptère 5 tonnes maximum 

 

Unité prévue : 1

  • P800 L'Astrolabe