Sous-marins Nucléaire Lanceur d'Engin de 3e génération

vu que le SNLE-NG Le Triomphant a été mise en service en 1997, son remplacement devra avoir lieu entre 2027 et 3037. on peut même plutôt parier sur la première moitié des années 2030. en tout état de cause, le missile M51.3 sera lui logiquement disponible dès 2030 environ.

 

Plein de questions sont encore en suspens mais il semble tout de même plutôt acquis que 4 unités seront acquises et que les 2 premières unités seront commandés et mise en chantier sur la LPM 2020-2025. Suivant la logique du remplacement progressif, je parierais sur des commandes respectivement en 2021, 2024, 2027 et 2030 pour la dernière.

 

En temps de partisan de la paix dans le monde ("qui veut la paix prépare la guerre"), je préconise de réduire à seulement 12 le nombre de missiles stratégiques embarqués par sous-marins. Soit un potentiel moyens de 72 têtes nucléaires (6 par missiles) par sous-marins. Ce qui reste largement suffisant pour la dissuasion française. Car il est hors de question de baisser totalement la garde.

 

Les SNLE de 3e Génération en chiffres :

 

Chantier :          DCNS Cherbourg
Déplacement :    -
Dimensions :      -
Vitesse :            -
Autonomie :       -
Equipage :         2 équipages

armement :
¤ ...... missiles balistiques M51.5 (version améliorée du M51)  
¤ 4 tubes lance-torpilles de 533 mm - ...... rances pour torpilles F21 (la possibilité de tirer un missile antisurface reste à l'étude)

unités prévues : 4
¤ S... [...]
¤ S... [...]
¤ S... [...]
¤ S... [...]