Brigade d'Appui Spécialisé

Placée directement sous le contrôle du Commandant des Forces Terrestres, la Brigade d'Appui Spécialisé (BAS) est une unité organique qui rassemble différent régiments pouvant intervenir au profit d'un corps d'armée.

 

Tout d'abord, c'est l'expertise en défense sol-air avec le 54e Régiment d'Artillerie (54e RA) situé à Hyères (83) qui appartient à cette Brigade. Le 54e RA sera progressivement amélioré avec le retour d'une capacité sol-air moyenne portée. Ainsi, dans le futur, le missile britannique CAMM-ER et le canon automatique germano-suisse Millenium 35mm viendront y rejoindre les missiles Mistral SATCP pour assurer une vraie bulle de protection autonome.

 

Pour compléter, il serait assez évident d'y rattacher également le 1er Régiment d'Artillerie (1er RA) de Bourogne (90) vu qu'il est l'unique régiment d'artillerie lance-missiles sauf s'il reste à la 2e Division Blindée. Le 1er RA est actuellement doté du Lance-Roquettes Unitaire mais une profonde modernisation du système d'armes me semble indispensable à échéance 2030. Plusieurs solutions sont possibles comme par exemple le concept CVS302 HOPLITE présenté par MBDA en 2013. 

 

Plus sournoise, la menace représentée par les armes nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques est pris en charge par un régiment dédié doté de véhicules et d'équipement pour la reconnaissance en zone pollué et la décontamination. Il s'agit du 2e Régiment de Dragons - Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique (2e RD-NRBC) situé à Fontevraud-l'Abbaye (49).

 

Très utile pour le déminage et le combat urbain, les chiens sont formés par le 132e Bataillon Cynophile de l'Armée de Terre (132e BCAT) situé à Suippes (51) et capable de fournir des équipes pour la plupart des unités. C'est d'ailleurs une unité à vocation interarmes couvrant les besoins pour l'armée de terre, la marine et l'armée de l'air.

 

Après de longues hésitations, le 2e Régiment Étranger de Parachutistes (2e REP) situé à Calvi (2B) rejoint également cette nouvelle brigade puisqu'il ne respectera pas tout à fait le format standard des régiments d'infanterie. Plus autonomes, ses compagnies sont spécialisées dans un domaine d'intervention. Il y aura d'ailleurs une petite réorganisation des spécialités des dite-compagnies.

 

Pour avoir une véritable brigade, il faut une Compagnie de Commandement et de Transmissions qui sera située à Douai (59) au coté du 41e Régiment de Transmissions (41e RT). Ce dernier est le grand responsable des transmissions stratégiques. À ce titre, il est responsable du déploiement et de l'entretien des Quartier Généraux de Théâtre si nécessaire. Au niveau organisation, il va par contre subir une profonde réorganisation avec la dissolution de 2 compagnies (1 professionnelle et une de réservistes) qui sera compensé par la création d'une compagnie d'administration et de soutien et le renforcement des compagnies restantes. voilà la nouvelle organisation : 

  • 5 compagnie de transmissions
  • 1 compagnie de commandement et de logistique
  • 1 compagnie d'administration et de soutien
  • 1 compagnie de réservistes 

Même s'il est en réalité mis à disposition de l'armée de l'air pour emploi, le 25e Régiment du Génie de l'Air (25e RGA) reste une unité de l'armée de terre que l'on pourrait rajouter à cette brigade pour une partie de son soutien.