Compagnies de Combat d'Infanterie

La réforme "Au Contact" de la compagnie d'infanterie m'a permis de murir ma réflexion et de corriger quelques erreurs au sein de la section d'appui. Car pour le reste, l'objectif final était très proche. l'effectif final serait de 174 soldats.

 

pour la nouvelle compagnie d'infanterie, je partirais de la compagnie VAB qui passerait dans un futur proche sur VBMR Griffon.

 

la section de commandement : 19 soldats

 

en 2014, la section de commandement se composait de 20 militaires (2/5/13) comme suit :

  • 1 groupe de commandement (2/2/3) : 1 VBL, 1 VAB PC et 1 camion TRM 2000
  • 1 groupe administratif (0/2/7) : 3 camion TRM 4000
  • 1 groupe santé (0/0/1) : 1 TRM 4000
  • 1 groupe spécifique (ADJ LOG - 0/1/2) : 1 moto tout-terrain et un véhicule P4

Il n'est possible pour le moment de savoir quel militaire sera supprimé. Mais je serais partisan de supprimer de fusionner le groupe santé et le groupe spécifique en y supprimant la moto et son pilote.

 

La section d'appui : 35 soldats 

 

Avec seulement 15 personnels (1/4/10), 1 véhicule P4, 1 VAB Milan et 1 VAB C20, la section d'appui était en réalité très limité dans ses capacités. Ma proposition de réforme sera donc très importante.

 

Pour sécuriser son déploiement, la section d'appui devrait idéalement avoir 2 véhicules de commandement afin que le chef de section et son adjoint ne soient pas dans le même véhicule.

 

Le Groupe de commandement (1/1/4) : pour respecter la nouvelle norme, ce sont maintenant 2 VBL 7,62 mm qui assureront le transport du groupe. Ils seront remplacés par 2 VBAE 12,7 mm. 

 

Le Groupe Anti-Char Moyenne Portée (ACMP - 0/2/6) :

 

Pour moi, il faudrait profiter du passage du VAB au VBMR Griffon pour envisager d'intégrer le 2e poste de tir dans la tourelle du véhicule. Surtout qu'il s'agira plus ou moins en même temps de mettre en service le nouveau MMP (Missile Moyenne Portée) qui remplace le MILAN.

 

Mais il y aura surtout l'intégration d'un soldat supplémentaire qui serait doté d'une mitrailleuse Minimi pour renforcer la protection de la pièce débarqué. 

 

Les 2 Groupes Mortiers de 81 mm (Mo81 - 0/2/5) :

 

Pour le renforcement permanent de l'appui, il faut assurer l'intégration de 2 groupes mortiers de 81 mm transportés chacun dans son véhicule porte-mortier. Actuellement sur VAB, les 2 groupes passeront bien entendu sur VBMR Griffon.

 

En comptant l'équipage, le groupe comprend 1 pilote, 1 chef de véhicule tireur, 1 chef de pièce, 1 pointeur, 1 tireur-chargeur, 1 pourvoyeur et 1 artificier.

 

Le Groupe Tireur d'Elite (0/2/5) :

 

Quand on regarde en réalité les choses, ce sont bien 7 hommes qui compose le groupe TE.  En effet, nous avons le pilote, le chef de véhicule et le groupe TE. Le véhicule est actuellement un VAB C20 qui sera remplacé par un VBMR  ARX-25. 

 

Le groupe TE est dirigé par un Chef de Groupe qui disposera de 4 personnels sous ses ordres. En théorie, on peut envisager 2 binôme TELD composé d'un Aide-Tireur d'Élite qui dirige le binôme et de son tireur qui est doté d'un puissant fusil anti-matériel 12,7 mm. Dans la pratique, il y aurait plutôt un seul tireur d'élite en 12,7 mm, l'autre utilisant d'abord un vénérable FR F2 en 7,62 mm avant que celui-ci soit lui-même remplacé.  

 

Il faut en effet voir que dans le cadre d'un combat urbain, un groupe purement longue distance (2 x FR 12,7mm) serait très vulnérable en combat rapproché. Et ceci parce qu'au vu de la masse de leur arme principale, les Tireurs PGM ne peuvent embarquer d'un pistolet automatique qui ne serait même pas utilisable en mouvement.

 

En combat urbain, la solution viendrait de l'utilisation d'un fusil de précision intermédiaire en .338 Lapua Magnum qui serait plus léger que le FR 12,7 mm tout en étant suffisamment efficace dans les principaux cas de figure. Et dans ce cas, on pourrait envisager l'emploi d'une arme d'autodéfense type PDW en complément. Sur le principe, le HK MP-7 correspondrait parfaitement. En effet, on a pas alors besoin également d'un pistolet automatique.
 

 Les 3 sections d'infanterie : 40 soldats chacune

 

Avec la nouvelle organisation, la section est passé à 40 personnels mais cela reste délicat comme organisation. En effet, avec seulement 11 places dont 2 pour l'équipage, il ne reste que 9 places pour le groupe embarqué. Le passage en 2016 du groupe de combat standard à 8 soldats ne permet plus d'avoir le chef de section et son radio dans le même véhicule. Sauf à le mettre avec le groupe appui.

 

Ce n'est pas l'idéal car cela obligerait à embarquer les 2 indispensables auxiliaires sanitaires dans ce même véhicule. Si le véhicule est détruit, la section perds directement tout soutien médical. Car le combat moderne en zone urbaine demande moins de capacité antichar mais plus de capacités de prise en charge médicale au contact.

 

il faut donc bien revoir l'organisation pour libérer à nouveau cette place. C'est aussi plus ou moins ce que préconise M. Michel Goya. En effet, il indique que le groupe de combat "rang" idéal fait 9 hommes en deux équipes de 4 et un chef de groupe. Il faut donc rompre avec la tradition du trinôme appliqué dans l'armée française.

 

Nouveau Groupe de Combat Rang (x 3) :

  • Équipage Véhicule :
    • 1 pilote (AIF 5,56 mm CQC)
    • 1 chef de véhicule tireur (AIF 5,56 mm CQC)
  • Équipe Soutien :
    • Le Binôme Commandement
    • 1 Grenadier-Voltigeur (AIF 5,56 mm + LG40)
    • 1 Tireur de Précision (FSA 7,62 mm + lunette FELIN)
    • 1 Mitrailleur (Minimi 7,62 mm Mk-3 + lunette FELIN)

le plus haut gradé entre le Grenadier-Voltigeur, le Tireur de Précision et le Mitrailleur fait généralement office de Chef d'Équipe pour assister le Chef de Groupe. C'est d'autant plus valable si ce dernier est le Chef de Section en personne.

  • Équipe Assaut :
    • 1 Chef d'Équipe (AIF 5,56 mm)
    • 1 Grenadier-Voltigeur (AIF 5,56 mm + LG40)
    • 1 Tireur-Voltigeur (AIF 5,56 mm + ROQ NG)
    • 1 Fusilier-Voltigeur (AIF 7,62 mm + Lunette FELIN)

L'arrivée en tout de 6 Lance-grenades sous fusil en 40x46 mm peut me permettre de me passer du LGI au sein du groupe de base. Le Binôme Commandement sera composé du Chef de Section et de son opérateur transmission à bord d'un des véhicules et d'un Chef de Groupe et d'un Auxiliaire Sanitaire dans les deux autres véhicules.

 

Nouveau Groupe de Combat Appui :

  • Équipage Véhicule :
  • 1 pilote (AIF 5,56 mm CQC)
  • 1 chef de véhicule tireur (AIF 5,56 mm CQC)
  • Escouade Débarquée :
  • Le Sous-Officier Adjoint (AIF 5,56 mm + Lunette FELIN)
  • 4 Spécialistes appui (AIF 5,56 mm / AIF 5,56 mm CQC )

 

Pour l’armement, plusieurs configurations sont envisageables en armes de moyenne puissance. On peut envisager des tireurs LGI / ROQ NG (2 max.) et/ou des binômes d’armes moyenne comme le mortier de 60 mm ou la mitrailleuse moyenne MAG-58. Le déploiement d’un poste MMP reste possible aussi mais plus délicat à envisager en termes de management au niveau régimentaire.

 

Il faut aussi noter qu'il y a la possibilité de permuter certains poste. En cas de nécessité opérationnelle, le Chef de Section peut aussi prendre la direction de l'Escouade d'Appui. Dans ce cas, le Sous-officier Adjoint va prendre la direction de la 1ère escouade de combat. Il y sera accompagné ou non d'un spécialiste appui qui serait logiquement un tireur LGI.