GIFAG du Nord-Ouest

Au vu du déploiement général des hélicoptères de la Gendarmerie, je pense que l'on envisager la création d'un Groupement Interrégional des Forces Aériennes de Gendarmerie (GIFAG) coordonnant les actions sur la nouvelle Zone de Défense et de Sécurité (ZDS) Nord-Seine ainsi que sur la ZDS Ouest. 

 

Situé sur l'ancienne base aérienne de Tours (37), l'état-major du Groupement Interrégional des Forces Aériennes de Gendarmerie (GIFAG) gérera un bon tiers de la France. Il bénéficiera de l'assistance du Groupement de Maintien en Condition Opérationnelle (GMCO) d'Orléans-Bricy (45) pour assurer la disponibilité des des machines. 

 

Si compte les 6 machines du GMCO, GIFAG disposera de 9 hélicoptères type H-135 et de 5 hélicoptères type H-145 répartis sur un total de 6 bases.  

 

 

I) La Zone de Défense et de Sécurité Ouest

 

Couvrant théoriquement les régions Bretagne, Centre-Val-de-Loire et Pays-de-Loire, la "nouvelle" ZDS Ouest dispose d'une capacité relativement correcte avec 4 bases. 

 

A) Section Aérienne de Gendarmerie de Rennes (35)

 

Bénéficiant d'une position assez stratégique entre Bretagne et Normandie, la Section Aérienne de Gendarmerie de Rennes (35) est plutôt bien situé. Avec un effectif futur de 2 H-135, elle sera plutôt bien doté et ne pose pas de problème. 

 

A l'embouchure de la Loire, le Détachement Aérien de Gendarmerie de Saint-Nazaire (44) assurera le soutien du PSMP local. Ce positionnement côtier fait qu'il me semble nécessaire de plutôt envisager d'y remplacer l'actuel AS350BA Écureuil par un hélicoptère H-145 qui serait doté d'une caméra FLIR dont ne dispose pas les actuels EC-145. 

 

B) Section Aérienne de Gendarmerie de Tours (37)

 

Malgré tout, la surveillance de la Loire en amont de Nantes (44) est de la responsabilité de la Section Aérienne de Gendarmerie de Tours (37). Si ce n'est pas déjà le cas, elle sera doté de 2 hélicoptères H-135 pour remplacer les 2 AS350BA Écureuil auparavant utilisés. 

 

La principale réforme sera la création d'un véritable Détachement Aérien de Gendarmerie d'Orléans-Bricy (45) qui fera base commune avec le GMCO. Ce tout nouveau DAG utilisera plutôt l'un des 4 H-135 du GMCO qui disposera également de 2 hélicoptères classe 4 tonnes type EC-145 puis H-145. 

 

II) La Zone de Défense et de Sécurité Nord-Seine

 

La nouvelle ZDS Nord-Seine couvre donc en théorie les régions Hauts-de-France et Normandie. On remarque que les moyens de Gendarmerie y sont très limités. Même avec le renforcement que je préconise, cela ne justifie pas à mes yeux le maintien d'un Groupement territorial des Forces Aériennes de Gendarmerie.

 

Section Aérienne de Gendarmerie d'Amiens (80)

 

Dans la région Hauts-de-France, nous avons en effet seulement la Section Aérienne de Gendarmerie de Amiens-Glisy (80). Dans le futur, elle devrait être doté d'un parc complet comprenant 2 hélicoptères type Airbus Helicopters H-135 (EC-135 T2). Le 2e exemplaire viendra remplacer l'AS350BA Écureuil qui est actuellement toujours en place.  

 

Afin principalement d'assurer la sécurité des installations stratégiques, il me semble nécessaire de créer une nouvelle base à la Pointe du Cotentinn pour améliorer la couverture globale de la Normandie. Ce serait le Détachement Aérien de Gendarmerie de Cherbourg-Maupertus (50). Sur cette nouvelle base, l'hélicoptère serait malgré tout un H-145 qui sera utilisé en rôle mixte comme à Saint-Nazaire. Et ceci malgré la présence de la Sécurité Civile avec au moins un H-145 à Granville (50).