GFAG du Sud-Est

Avec une zone incluant une grande métropole et 2 massifs montagneux, la Zone de Défense et de Sécurité Sud-Est a un format potentiellement compliqué. Cependant, l'absence de bases de gendarmerie sur la Région Auvergne va faciliter l'organisation. 

 

Avec un parc comprenant seulement 2 H-135 pour 3 H-145, le Groupement des Forces Aériennes de Gendarmerie du Sud-Est (GFAG Sud-Est) sera clairement orienté vers le sauvetage. Ce qui est plus que logique vu que la partie nord des Alpes est justement dans sa zone de responsabilité.  

 

Carrément interministériel si on y intègre le SAMU, le secours alpin sera coordonné par le Centre Interrégional de Gestion du Secours Héliporté des Alpes (CIGSH - Alpes) situé à Grenoble (38).  

 

La Zone de Défense et de Sécurité Sud-Est

 

Si on exclue les moyens utilisés dans les Alpes, il ne reste plus grand chose à la gendarmerie sur la ZDS Sud-Est. En effet, celle-ci ne couvre que la région Auvergne-Rhône-Alpes. Du fait de la présence de nombreuses installations nucléaires dans la vallée du Rhône, je préconise malgré tout le renforcement des moyens aériens présents dans la zone.

 

Par pragmatisme, je recommanderais d'y installer la nouvelle Base de Surveillance Aéro-Terrestre de Valence-Chabeuil (26). Dotée de 2 EC-135 T2 associé à 3 avions monomoteurs Socata TBM 900, elle assurerais une mission de surveillance sur une bonne partie du sud de la France vu que ses avions pourront être déployé dans un triangle Lyon-Menton-Perpignan.  

 

Cela permettrait de ne pas augmenter les moyens de la Gendarmerie. En dehors du massif alpin, on y y retrouve que l'état-major du Groupement des Forces Aériennes de Gendarmerie du Sud-Est (GFAG Sud-Est) et la Section Aérienne de Gendarmerie de Lyon-Bron (69). Cette dernière disposera d'un parc final de 2 H-135.   

  

Section Aérienne de Gendarmerie de Chamonix (74)

 

L'une des missions historiques des forces aériennes de Gendarmerie reste tout de même le secours en montagne en lien avec les Pelotons de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM). Une réforme importante me semble cependant nécessaire pour rationaliser les bases entre la Gendarmerie et la Sécurité Civile. 

 

Ainsi, dans la zone "Alpes-Nord", la Gendarmerie bénéficiera d'une machine supplémentaire puisque 3 H-145 viendront remplacer les 2 EC-145 actuellement utilisés. Cela permettra de ne plus partager avec la Sécurité Civile la DZ des Bois où est situé la Section Aérienne de Gendarmerie de Chamonix (74).

 

Si en été, la nouvelle machine sera à Chamonix, elle permettra également d'armer en hiver le Détachement Aérien Saisonnier de Gendarmerie de Courchevel (73). Et je confirmes le passage sous le contrôle de Chamonix du Détachement Aérien de Gendarmerie de Modane (73) qui complétera donc le dispositif Alpes-Nord avec son H-145.