Le Rafale dans l'Armée de l'Air

Avec 185 exemplaires, le Rafale représente l'essentiel des 230 appareils du parc de l'Armée de l'Air. Tous les escadrons seront formés sur une base commune en terme d'usage de l'armement avec le missile air-air MICA, les AASM et les bombes à guidage laser. Bien entendu, toute nouvelle arme rentrant en service qui ne ferait pas partie des armes spéciales doit être considérée comme faisant partie de la base commune dont tous les pilotes opérationnels devront maîtriser l'emploi.

 

Un escadron standard dispose d'une vingtaine d'appareils en dotation pour un parc global pouvant atteindre les 23 à 24 appareils. Voilà pourquoi les bases disposeront d'un parc de 45 appareils pour 2 escadrons complets et 70 appareils pour 3 escadrons. 

 

I) Bases aériennes à l'étranger

 

Actuellement, la France dispose toujours de 2 bases de chasse à l'étranger. C'est la 7e Escadre de Chasse qui fournira les 2 détachements permanents de 6 appareils chacun :

  • L'Escadron de Chasse 1/7 Provence (EC 1/7) sur la base aérienne 104 d'Al Dhafra (Émirats Arabes Unis)
  • L'Escadron de Chasse 2/7 Corse (EC 2/7) sur la base aérienne 188 de Djibouti

De part leur positionnement, ces deux unités assurent une veille permanente dans cette double zone de tension que forme la péninsule arabique et la Corne de l'Afrique. Venant de l'ensemble de l'Armée de l'Air, leurs pilotes sont théoriquement capables de réaliser toutes les missions comme leurs collègues de l'aéronavale.

 

Sur les 12 appareils, on retrouve seulement 2 Rafale B qui sont basés sur la BA104 aux Émirats Arabes Unis. Le reste du parc se compose donc de 10 Rafale C.

 

II) Base Aérienne 113 de Saint-Dizier Robinson

 

Comme cela est clairement énoncé par le Président de la République qui est le chef des armées, 2 escadrons de chasses sont dédiés à la mission de frappe nucléaire via le missile à longue portée ASMP-A.

 

Exclusivement équipés de Rafale B, ils seront tous deux basés à Saint-Dizier au sein de la 4e Escadre de Chasse qui comprendra également l'escadron de transformation. Nous avons donc en tout 70 appareils répartis dans les 3 escadrons suivants :

  • L'Escadron de Chasse 1/4 Gascogne (EC 1/4)
  • L'Escadron de Chasse 2/4 LaFayette (EC 2/4)
  • L'Escadron de Transformation Rafale 3/4 Aquitaine (ETR 3/4)

 

Pour l'ensemble de l'escadre, le parc comprendra 56 Rafale B, 9 Rafale C et 5 Rafale M. Détachés par l'Aéronautique Navale, ces derniers sont principalement dédiés à la transformation des futurs pilotes de chasse embarquée.

III) Base Aérienne 115 d'Orange-Caritat

 

Dernière à recevoir le fleuron de l'armée de l'air, la base provençale disposera de 45 Rafale C pour équiper la célèbre 2e Escadre de Chasse avec les 2 escadrons suivants :

  • L'Escadron de Chasse 1/2 Cigognes (EC 1/2)
  • L'Escadron de Chasse 2/2 Île-de-France (EC 2/2)

 

A la base spécialisés dans la défense aérienne, les deux escadrons formeront leurs pilotes plus spécifiquement à l'emploi du missile air-air longue portée MBDA Meteor mais également à l'emploi de la nacelle RECO-NG. En effet, on pourra également les retrouver sur d'autres missions généralement réalisées à haute altitude. Bien entendu, les pilotes de l'aéronavale qui doivent maîtriser tout le spectre viendront sans doute y faire un stage.

 

IV) Base Aérienne 118 de Mont-de-Marsan

 

En effet, tout comme Saint-Dizier, la base landaise a elle aussi déjà mis en service le nouveau chasseur au sein de sa 30e Escadre de Chasse. Celle-ci dispose d'un parc de 58 appareils répartis au sein de 3 escadrons :

  • L'Escadron de Chasse et d'Expérimentation 1/30 Côte d'Argent (EC 1/30)
  • Le Régiment de Chasse 2/30 Normandie-Niémen (RC 2/30)
  • L'Escadron de Chasse 3/30 Lorraine (EC 3/30)

Comme expliqué en haut de la page, le différentiel de 12 appareils correspond au parc prépositionné à l'étranger. Par défaut, c'est le Côte d'Argent qui ne dispose pas d'un parc complet.

 

Faisant historiquement partie de la défense aérienne, le Normandie-Niémen sera également un utilisateur notable du Meteor et de la nacelle RECO-NG. Il sera donc exclusivement doté de Rafale C. A contrario, l'EC 3/30 Lorraine fait plutôt partie du bombardement. Avec le retrait progressif des Mirage 2000D, il restera le dernier escadron classique spécialisé dans l'emploi du missile de croisière SCALP-EG. Il conservera cette mission lors du remplacement de ce dernier.