Organisation Territoriale de la Sécurité Intérieure

Lorsque l'on étudie précisément les cartes, on remarque rapidement que selon l'administration ou le point regardé, les zones concernés ne sont pas les mêmes. Afin de rendre plus compréhensible l'étude, je proposes de revoir l'organisation des Zones de Défense et de Sécurité (ZDS) afin de les aligner sur les préfectures maritimes pour les ZDS ayant une façade maritime.

 

Je pense d'ailleurs que dans certains cas, les Zone de Défense et de Sécurité ne devront pas respecter la carte des régions afin d'optimiser les moyens.

 

I) Les Zones de Défense et de Sécurité non modifiées

 

Pour la Zone de Défense et de Sécurité Est, il n'y a aucun changement à envisager vu qu'elle regroupe déjà les régions Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté. Et ceci même si le choix du préfet du Grand Est comme responsable de la zone peut surprendre vu qu'il est plutôt excentré. 

 

Même chose juste au sud pour la Zone de Défense et de Sécurité Sud-Est qui ne regroupe que la région Auvergne-Rhône-Alpes. il n'y a pas de changement du périmètre de la zone. Il n'y a bien entendu aucun changement concernant la Zone de Défense et de Sécurité de Paris qui supervise l'ensemble de l'Île-de-France. 

 

II) La Zone de Défense et de Sécurité Nord-Seine

 

Première Zone de Défense et de Sécurité que je proposes, la nouvelle ZDS Nord-Seine regrouperait les régions Normandie et Haut-de-France ainsi que le département d'Eure-et-Loir (28) afin de mieux coordonner la protection du coté ouest de la région parisienne. 

 

Le siège de la Zone de Défense et de Sécurité serait maintenant situé à Rouen (76) et donc placé sous la responsabilité de la préfecture de la région Normandie situé dans la même ville. Ayant maintenant la même zone de responsabilité, la collaboration avec la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord à Cherbourg (50) sera grandement facilité. 

 

III) La Zone de Défense et de Sécurité Ouest

 

En perdant la région Normandie ainsi que le département d'Eure-et-Loir, la Zone de Défense et de Sécurité a perdu une grosse superficie. Il lui reste cependant l'intégralité des régions Bretagne et Pays-de-Loire ainsi que l'essentiel de la Région Centre-Val-de-Loire à l'exception donc du département d'Eure-et-Loir (28). 

 

Afin d'avoir une Zone ayant des frontières régulières, les départements des Deux-Sèvres (79) et de la Vienne (86) seront maintenant rattachés à la ZDS Ouest même s'ils dépendent plutôt de la région Nouvelle-Aquitaine. Le seul gros changement sera la bascule de la responsabilité vers Nantes (44) et la préfecture de la région Pays-de-Loire en lieu et place de la préfecture de la région Bretagne à Rennes (35). 

 

IV) La Zone de Défense et de Sécurité Méditerranée

 

En incorporant l'ancienne région Midi-Pyrénées, la zone de Défense et de Sécurité Sud est devenu à mon sens disproportionné. Je préconise ainsi de partager la région administrative de l'Occitanie en 2. La préfecture de Provence-Alpes-Côte d'Azur à Marseille (13) resterait par contre responsable de la zone. 

 

Ma proposition de Zone de Défense et de Sécurité Méditerranée reprendrait plutôt la zone de responsabilité de la Préfecture Maritime de Méditerranée. On y retrouverait donc bien entendu la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la Corse ainsi que 7 des 13 départements de l'Occitanie. En plus de l'Aude (11), le Gard (30), l'Hérault (34), la Lozère (48) et les Pyrénées-Orientales qui faisait partie de la région Languedoc-Roussillon, on retrouverait également l'Aveyron (12) et le Tarn (81).  

 

V) La Zone de Défense et de Sécurité Sud-Ouest

 

Coincé entre deux nouvelles zones de sécurité, la Zone de Défense et de Sécurité Sud-Ouest retrouverait plutôt son format d'avant 2016 où elle supervisait l'essentiel du massif pyrénéen. 

 

Ainsi, si elle perdrait donc les départements des Deux-Sèvres (79) et de la Vienne (86) sur la région Nouvelle-Aquitaine, elle retrouverait l'essentiel de l'ancienne région Midi-Pyrénées avec l'Ariège (09), la Haute-Garonne (31), le Gers (32), le Lot (46), les Hautes-Pyrénées (65) et le Tarn-et-Garonne. Comme déjà expliqué ci-dessus, seul l'Aveyron (12) et le Tarn (81) seront confirmés dans leur bascule vers la ZDS Sud. 

 

Vu qu'en 2016 il n'y avait pas eu de changement en termes de responsabilité sur la zone de défense, je maintiens par contre la préfecture de Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux (33) comme responsable de la Zone de Défense.