L'ordre public

site actuellement en cours de construction

Au niveau de la Sécurité Intérieure, il y aura différents type de missions. La lutte contre le terrorisme sera une mission importante afin dans la mesure du possible de limiter l'emploi des unités militaires sur le territoire nationale. Cependant, la lutte contre le sentiment globale d'insécurité sera également à l'ordre du jour. Ce sera la mission première même des unités de sécurisation et d'intervention dont le nombre sera accru. 

 

Pour cela, je recommandes le recrutement dans la mesure du possible de 10 à 12.000 personnels supplémentaires au sein des forces mobiles que sont les Compagnies républicaines de Sécurité (CRS) et les Escadrons de Gendarmerie Mobile (EGM). L'essentiel des nouveaux effectifs ne serait pas affecté à des unités de maintien de l'ordre à proprement parler mais plus au sein d'unités de sécurisation et d'intervention plus spécifiquement conçu pour les nouvelles missions des unités mobiles. 

 

Une réforme de la formation des personnels de police et de gendarmerie serait lancé afin d’accroître leurs compétences en maintien de l'ordre. Pour les personnels des CRS ou des EGM, une formation complémentaire de 16 mois (dont 10 consacré au maintien de l'ordre) avant une affectation en unité opérationnelle me semble une bonne idée.