site actuellement en cours de construction

Sécurité Civile en France

La Sécurité civile en France associe différents moyens, principalement publics, pour venir en aide à la population et réagir, en particulier en cas de crise grave. Rattachée au ministère de l'Intérieur, la direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) est la structure centrale qui est responsable de la gestion des risques en France. Elle s'occupe aussi bien des accidents de la vie courante que des catastrophes majeures

 

I) Les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires

 

si la DGSCGC assure elle-même le contrôle de l'échelon national, elle s'appuie surtout sur un échelon local formés par 235 000 sapeurs-pompiers répartis dans les 97 SDIS de France. Il faut souligner que le dispositif s'appuie essentiellement sur du volontariat puisque l'on ne compte que 41 000 sapeurs-pompiers professionnels pour 194 000 sapeurs-pompiers volontaire.  

 

En effet, la ville de Paris et les départements de la petite couronne que sont les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne-94 sont défendus exclusivement par les militaires de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP). Il n'y a donc pas de SDIS dans ces départements. Pour les Bouches-du-Rhône, le SDIS 13 cohabite avec le bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM). Ce dernier a en effet les mêmes prérogative qu'un SDIS pour la seule cité phocéenne et son port autonome. 

 

il faut aussi compter dans certains départements sur d'autres entités qui, selon les départements, sont plus ou moins intégrés au dispositif de lutte contre les feux de forêts. Nous retrouvons essentiellement les auxiliaires de protection de la forêt méditerranéenne qui dépendent de l'Office National des Forêts. Dans certains départements du sud de la France, nous avons également des forestiers-sapeurs. Ces derniers sont directement employés par le conseil départemental. 

 

Je ne vais pas m'étendre plus car il n'y a pas gros changement à apporter à l'organisation actuelle qui fonctionne plutôt bien. Malgré tout, un effort de budget et de recrutement ne serait pas inutile dans certains endroits. 

  

II) L'échelon national & les pompiers militaires

 

La DGSCGC assure elle-même le contrôle de l'échelon national qui assure différentes missions. Elle s'appuie entre autre sur deux de ses sous-directions :

  • La sous-direction de la planification et de la gestion  des crises
  • La sous-direction des moyens nationaux qui supervise la partie opérationelle via le bureau des moyens aériens, le service de déminage et les formations militaires

Si les plus connus sont les personnels des Unités d'instruction et d'intervention de la sécurité civile (UIISC), de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) et du Bataillon de Marins Pompiers de Marseille (BMPM), il existe également d'autres unités de pompiers militaires dans les différentes armées. Ces derniers ne sont par contre que peu ou pas au contact de la population selon les cas.