Unités militaires de sapeurs pompiers

En dehors des unités de première intervention sur certains sites militaires et des UIISC, il existe deux grandes unités de sapeurs-pompiers sous statut militaire : 

  • La Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP) 
  • Le Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille (BMPM)

Ici, c'est donc plus particulièrement à ses deux unités que l'on va s'intéresser. Car les événements récents et plus particulièrement les attentats du 13 novembre ont montré que les pompiers étaient mal préparés et équipés pour ce genre de situation. Je comptes donc surtout remédié à cela. 

 

A) La Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP)

 

Pour la BSPP, il y aurait relativement peu de changement à prévoir. Très bien implanté dans Paris et sa région, elle est apprécié de ces habitants. 

 

les événements récents et plus particulièrement ceux du 13 novembre ont cependant montré que la BSPP n'était cependant pas suffisamment préparé à certains évènements violents. Je préconise donc de formaliser la création d'une force d'intervention dont les personnels seraient dotés d'équipements spécialisés avec gilets pare-balles, casques de protection et brancards souples. Et ceci afin de pouvoir extraire des victimes et les amener en sécurité.

 

Dépendant à la base du Groupement d'Appui, cette force se composerait d'environ 300 hommes répartis entre 7 pelotons. Les 6 pelotons d'intervention disposerait d'un élément de commandement et de 4 équipes d'intervention. Pour augmenter la réactivité, les effectifs sont répartis sur 4 site :

  • État-major (Caserne de Champerret) : 1 peloton de commandement + 1 peloton d'intervention
  • 1er Groupement (Caserne de Montmartre) : 2 pelotons d'intervention
  • 2e Groupement (Caserne de Masséna) : 2 pelotons d'intervention
  • 3e Groupement (Caserne de Courbevoie-La Défense) : 1 peloton d'intervention

B) Les autres unités de pompiers militaires 

 

En dehors des différentes unités de marins-pompiers rattachées à la marine et de la BSPP, il existe un certain nombre d'unité de pompiers au sein de l'armée de terre et de l'armée de l'air. 

 

1) L'Armée de Terre

 

En dehors des UIISC de la Sécurité Civile, l'armée de terre dispose d'au moins une section de pompiers situé au Camp de Canjuers (83). Celle-ci intervient surtout en tant que secours militaires au sein du camp. Elle est cependant à la disposition du SDIS 83 pour des interventions sur les communes limitrophes voir, sur réquisition préfectorale, sur l'ensemble du département du Var. 

 

Même si j'ai trop peu d'informations, cela m'étonnerais que l'armée de terre ne dispose pas d'unité de pompiers sur ses bases d'hélicoptères. 

 

1) L'Armée de l'Air

 

Bien entendu, l'Armée de l'Air dispose sur ses bases aériennes de pompiers de l'Air spécialisés dans les feux d'aéronefs. Ils font tous partis de l'escadron de sécurité incendie et de sauvetage (ESIS). Ce dernier dispose de moyens humains et matériels qui sont définis en fonction des risques inhérents aux activités aéronautiques militaires.

 

cela comprend bien entendu des véhicules spécifiques équipés pour lutter contre les feux d'aéronefs, d'hydrocarbures et les feux d'infrastructures. Ils disposent également de véhicules spécifiques pour le NRBC. Ils disposent aussi de véhicules classiques tels que des fourgons pompe tonne.

 

Comme pour la section de l'armée de terre du Camp de Canjuers, ils peuvent intervenir dans certains cas en secteur civil comme renfort des moyens départementaux. Il y a parfois des conventions afin de faciliter cela. Bien entendu également, ils font partis de tous les Détachements Air à l'Etranger si le besoin s'en fait sentir.